mercoledì 3 aprile 2013

Du Minaret de Akka à l'exposition "Mediterranée-Sahara: Commerces, Echanges et Culture de l'Eau" à Tata


Ce minaret de Akka, nous renvoye à pouvoir le comparer et associer aux autres - bien plus fameux et importants- monuments d'architecture de la culture Almohade. 

Si on se demande pourquoi il est ainsi important de travailler sur la restauration de cette architecture et sur la génerale valorisation de la région, on trouvera une réponse dans la considération que la présence d'un élement architectural et monumental de ce niveau, ici et à l'échelle du térritoire, devient un trés fort point de répere et d'attraction culturel et touristique dans un térritoire vaste et avec un patrimoine d'architecture traditionnelle diffusé et intéréssant mais pas monumental sauf si on en connait son histoire .

La grande valeur du lieu est enfin claire, face à l'engagement de l'Etat Marocain et à l'engagement des programmes de cooperation internationale. Ici, par moyen des programmes de développement local, on veut valoriser cette grande région du Sud Marocain, dont une des strategies éfficaces est de s'adresser vers un tourisme spécialement sensible et rapproché au térritoire et à la culture locale, dans un esprit de création et soutien des strategies de développement durable pas, comme autre parts et autre temps, ciblé sur le tourisme de masse.

A ce propos,dans les années, j'ai encadré les thèmes et le potentiel de cette découverte et du travail possible à faire sur le Minaret,  dans le cadre d'une cooperation internationale, et d'une exposition itinerante que j'ai prefigurée et réalisée en 2008 pour le C. I. S. S. - Cooperazione Italiana Sud-Sud.  

 
L'exposition est  "Mediterranée-Sahara: Commerces, Echanges et Culture de l'Eau" et on en parle sur le site 
Aprés trois étapes en Italie, elle est enfin visible en permanence prés la ville de Tata, a quelque dizaine de km de Akka, dans le Sud du Pays. 

L'exposition "Mediterranée-Sahara: Commerces, Echanges et Culture de l'Eau"
est actuellement (2012) exposée prés de la ville de Tata 
Exemple d'un des panneaux illustrés et bilingue de l'exposition
"Mediterranée-Sahara: Commerces, Echanges et Culture de l'Eau" 

martedì 27 marzo 2012

Le Minaret de Akka

WORK IN PROGRESS 

PROCHAINEMENT 
MISE A JOUR DE 

- MATERIEL PHOTOGRAPHIQUE -
- GRAPHIQUE ET TEXTES - 
 - RECONSTRUCTIONS 3D -
- VIDEOS -

La Vallée de l'Oasis de Akka
ph: © Pier Paolo Raffa, 2006 ppr@imd.it 

Le Minaret de Akka, son site et l’oasis.





Un Minaret à Akka 
(Mosquée d'Agadir Amghar, Akka, Province de Tata, Maroc) 

Le minaret de Akka
Ph: © 1997 Pier Paolo Raffa


Cet extraordinaire Minaret existe comme restes d'une ancienne Mosquée, ses proportions et son décor structurel montrent fortement l'influence de culture Almhoade (siècle XII-XIII), notamment des origines. Definir son époque ou, au moins, l'époque de sa construction, est une histoire differente dans la quelle il faut considerer la persistence et l'enracinement des experiences constructive et decoratives dans  des enclaves.

Le Minaret de cette ancienne Mosquée abandonnée est localisé dans le contexte du village de Agadir Amghar et de son oasis, 8 km au Nord de la petite ville de Akka, et exactement ici:  Minaret (Google Map)


On est dans la vaste région du Sud Marocain. C'est la zone de l'Oued Draa et de l'Anti-Atlas du Sud.

De suite à un premier voyage fait en 1997, entre le Haut Atlas et Smara, avec un esprit de "survey" sur l'architecture historique,traditionnelle et berbère en général, j'ai, par degrés successifs, développé une recherche sur ce lieu qui sera plus tard proposée comme centre d'interet pour la récupération de la meme architecture et du site, dans un contexte, qui à l'époque (années 1998/2000) anticipait la vision des projects Institutionnels de ce moment (2008/2012) dans le Sud Marocain.
Beaucoup de recherches et analyses sur l'architecture du moyen-age au Maroc nous permettent maintenant de pouvoir supposer -  et meme proposer -  une évidente liaison avec l'architecture Almohade, et notamment avec le minaret de l'extraordinaire Mosquée fortifiée de Tinmal. D'autre part, la "Tour Hassan" de Rabat nous propose aussi des analogies intéressantes soit en rapport au décor architecturale qu'aux proportions.
Les proportions de ce Minaret de Mosquée à Akka (Agadir Amghar) et les analogies qu'on y reconnait nous ont immédiatement rapprochés à l'architecture et à la culture Almohade.
On croit de pouvoir proposer - le débat reste quand meme ouvert - si non une datation à cette époque ancienne, surement une profonde inspiration (on est probablement dans le domaine de la persistence et ré-proposition constante de la mémoire des caractères culturels) des constructeurs du lieu, de la part de ce courant culturel qui a profondément caractérisé une époque, et qui a laissé des traces de son langage dans toute la Méditérranée, de l'Espagne à l'Algerie, du Maroc à la Sicile.
Cette culture Almohade trouve ses origines sur les plus hautes montagnes de l'Atlas, dans le coeur du Maroc et il s'agit - sans doutes - d'un des éléments-base de la complexe culture Meditérranéenne.

Il s'agit d'une raison suffisante pour connaitre mieux ce monument, pour en parler et pour le valoriser. Valorise ces lieux et ce site aussi, à l'échelle du territoire et de ses besoins, comme strategie de développement local, signifie créer des économies de longue durée, surement pas énormes, mais significatives au niveau local. 

Images: Géographie



Images: le site

Akka: vallée de l'oasis 


Vue aerienne de la vallée


Vue Zénithale du site de la Mosquée

domenica 25 gennaio 2009

Images: le lieu et le monument

Vue panoramique du Minaret e de la vallée
Le Minaret est placé sur la partie plus elevée du terrain,  par ici on controle la vallé et l'oasis
Vue depuis la rampe interne du minaret 
Détails de la façade principale
(Ph: © 1997 Pier Paolo Raffa)

Relevés, Esquisses, Déssins, Reconstructions 2D et 3D


Relevées integral du minaret, rédéssin analythique et critique des surfaces abimées, transposition numérique totale
 (© Pier Paolo Raffa, architecte 1998 & 2007)  


Exemples de rédessin numerique orienté à l'étude des ipothèses de reconstruction
(© Pier Paolo Raffa, architecte) 
Déssins e restitutions graphiques du minaret 
orientés à une lecture structurelle et à une lecture des materiaux sur les differentes surfaces 
finalisée au project de la restauration fine de l'existant
Déssins: © Pier Paolo Raffa 1998






Reconstructions 3D




video

Minaret de Akka: reconstruction en animation 3D

A partir des déssins, des photos, des relevées prises sur places au cours de plusieurs années, on a realisées des reconstructions en 3D pour mieux évaluer, apprecier et communiquer le lieu et le monument.

On propose ici une simple réconstruction de la vision du monument, en animation.



video


venerdì 23 gennaio 2009

Bientôt.... Cartes... Mémoires de marchands et de voyageurs



Bientôt une reflexion textuelle, et visuelle comme d'abitude, sur le traces d'un Maroc ancien, d'une présence de la Méditerranée existante depuis toujours, et d'une Afrique du Nord mythique et mysterieuse comme elle était aux yeux des éuropéens du 1500 jusqu'au debut du siècle passé. 

A l'occasion du passage dans mes mains de certaines cartes géographique d'époques beaucoup plus lointaines du temps qui s'est effectivement passé, je veux rendre honneur à ces documents qui voyagent depuis longtemps et rapportent mémories depuis leur impression. 

Ces cartes et leurs traces, les déssins, les noms qui y sont répresentées - ce qui fait la difference avec une quelconque feuille de papier- sont une témoignage fondamentale pour mieux comprendre des térritoires, leurs cultures, leurs histoire et leurs rélations car, ces traces dérivent spécialement des mémoires des marchands et des voyageurs de ces époques et de tous les époques précedentes. 

Ce cartes ne sont pas la photographie d'une région ou d'un continent, ces cartes en sont la mémoire. Avoir dans mes mains ces documents est donc un privilege et il y a de quoi s'y perdre.


Marocci Regnum 

 Mauritania et Africa Propria nunca Barbaria

Africa, Sebastian Munster

Marocco, Ruscelli


© Pier Paolo Raffa

Pour tous les documents sur ce site: © Pier Paolo Raffa

Informations: Pier Paolo Raffa, Architecte (Italia), mail: ppr@imd.it